Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Trop d’industrialisation tue l’industrialisation ?

«Trop, c’est trop ! » serait un moyen rapide de répondre à ce sujet que m’a lancé mon cher Thomas. Trop rapide. Le monde étant fait de nuances, commençons par définir les choses et le contexte dans lequel nous les abordons.

Conception et industrialisation pour augmenter le volume d’emails produits

Alors qui dit Industrialisation, dit : recours aux machines, organisation scientifique du travail… Étant donné que les gens comme moi – designer / développeur – sommes tout simplement incapable de travailler sans machines, c’est la notion d’organisation du travail qui va ici nous intéresser.

On oublie donc les machines à vapeur et on se projette dans l’univers du digital, direction constellation du web et planète email. C’est parti !

Pour faire de l’email – selon les régles de l’art – il faut avoir un certain nombre de compétences / corps de métiers : gestion CRM, qualification et segmentation de base, scénarisation d’envoi, audit délivrabilité, rédaction, design, intégration HTML… Ça fait un paquet de connaissances pour un seul homme tout ça, non ? Alors si on peut se débarrasser de certaines taches répétitives, que les machines peuvent assumer pour nous, pourquoi s’en priver ?

Cela dit, on abordera ici l’industrialisation dans un contexte de production (design / intégration), c’est à dire mon domaine de compétences…

En tant que designer / développeur, je me pose souvent des questions : comment automatiser une partie de mon travail ? Thomas – notre lead designer – aussi et on en parle régulièrement. Mais on ne va pas parler de nos questionnements de technicien. Notre job consistant avant tout à répondre à vos besoins, nous allons plutôt tenter de se mettre à votre place.

Pourquoi optimiser sa chaîne de production d’emails ?

Si je devais industrialiser ma production email, ce serait pour le gain de temps : Au lieu de reconstruire un design et une structure HTML from scratch à chaque itération, nous pouvons réutiliser un certain nombre d’éléments.

Typiquement : Header, Footer sont des éléments propres à être industrialiser. Une fois leur design bien ficelé, on peut les ré-utiliser sur tous les emails. Cela va même renforcer l’image de marque du sender (principe de base de cohérence graphique, de branding.)

Sauf que pour moi, ça veut dire avoir des bouts de maquette réutilisables pour le design autant que des blocs de HTML “neutres” en contenu, mais adaptables aisément.

Si vous n’êtes pas designer ou intégrateur, ou si vous avez besoin de mutualiser votre production à une équipe multidisciplinaire, il existe des solutions. Les email builder ! Des outils WYSIWYG, ou no code comme on dirait maintenant, qui permettent de construire vos emails en assemblant des éléments ensemble et sans écrire de code ou ouvrir Photoshop. Ou quand la conception rapide d’email avec l’industrialisation permet d’augmenter le volume de campagnes emailing.

Et comme les choses sont bien faites, Badsender pense à vous et propose donc un email builder : LePatron. Avec cet outil, nous sommes en mesure de vous créer pléthore de blocs, réutilisables et customisables à souhait.

Industrialisation volume emails

💡 Se sent concerné, qui doit, ou qui l’est : Selon le contexte et les besoins de chacun, la méthode artisanale a ses avantages aussi. Par exemple, dans un contexte de volume d’envoi peu important, des équipes restreintes ou bien des besoins de reproduire en HTML des maquettes graphiques très complexes et qui relèvent plus du défi de conception (on adore ça également !).

Trop spécifique et limité, j’ai besoin de sur-mesure

Ok, prenons un exemple concret d’échange avec un prospect, disons… Vous !

Vous : nous souhaiterions un bloc multi-colonnes (de 2 à 4 colonnes), avec les éléments suivants par colonne : une image, un titre, un texte et un cta.

Le Patron : Bien sûr, c’est possible !

Vous : Nous souhaiterions aussi pouvoir modifier l’ordre des éléments. Parfois le titre sera au dessus du visuel, parfois en dessous et parfois il n’y aura pas de titre.

Le Patron : Cela augmentera la complexité aussi bien à la mise en place qu’à l’usage, mais cela reste entièrement réalisable !

Vous : Super ! J’imagine que ce coup-ci vous allez me dire non… Mais nous souhaiterions parfois ajouter une image d’arrière plan à notre bloc multi-colonnes.

Le Patron : Vous avez déjà vu le sketch des Nuls Hassan Cehef ?

Vous : Non

Le Patron : Regardez-le, c’est très drôle ! Mais avant, je tiens à vous dire pour l’image d’arrière plan que… Sisi, c’est possible !

Vous : j’ai une dernière requête, mais là je pense que je rêve un peu… Pourrions-nous avoir le contenu des colonnes de mon bloc multi-colonnes qui passe en 2 colonnes sur mobile ? Vous me suivez ?

Créativité et industrialisation email
Industrialisation et sur mesure dans l'email

Le Patron : Oui, on vous suit. Nous pouvons même vous dire que l’on vient de le mettre en place pour un de nos clients, qui en est ravi… What else ?

Vous : On commence quand ???

Au travers de ce petit exemple, vous comprenez bien qu’industrialisation, même si elle est là pour optimiser le volume d’emails conçus, peut aussi rimer avec liberté créative et que La Team Le Patron se démène pour repousser les limites techniques toujours un peu plus loin.

Créativité, design et contraintes

En parlant de liberté créative, une autre force du Patron, c’est de permettre de la contrôler. Suivant votre demande, nous pouvons restreindre ou élargir les différentes paramètres sur lesquelles vos utilisateurs pourront interagir : type, taille et style de polices; taille des marges; dimension des images et choix des couleurs (avec même une palette personnalisée pour ces dernières)

Sur le plan humain, l’intérêt d’un outil comme le Patron est l’accès à la production à plusieurs corps de métier : il n’est pas nécessaire d’être designer / intégrateur email. Un rédacteur pourra créer de façon autonome un email sans connaissances techniques. Le temps de production en est de fait réduit. On ne travaille plus en silo, on décloisonne les spécificités métiers.

Pour rendre cela possible il est nécessaire de poser un cadre et des règles. Ce sont vos “contraintes”, nous on préfère les voir comme des règles du jeu. L’environnement dans lequel évoluer pour atteindre votre objectif.

En ce sens l’industrialisation de votre production passe aussi par la rationalisation de vos supports de communication. Vous aviez peut-être une charte graphique ? Et encore vous ne l’appliquiez pas vraiment à votre communication digitale. Là on parle d’un ensemble cohérent, maitrisé, adaptable et réutilisable. Bref, un design system email directement utilisable dans un éditeur d’email !

Passer à la vitesse supérieure

Vous vous imaginez bien qu’on ne passe pas au Patron en un clin d’oeil. «Comment cela se passe dans la pratique?» me direz-vous.

  1. Un atelier préparatoire est nécessaire pour évaluer vos besoins, le nombre de blocs à créer et le niveau de paramétrisation souhaitée. Pour faire simple, l’idée du Patron c’est de vous proposer une solution d’industrialisation taillée sur-mesure pour vous et rien que pour vous.
  2. Suite à cet atelier, vous sera proposé un design de master template sous Figma (notre outil de design collaboratif préféré) voir un email design system, selon vos besoin en terme de guideline graphique.
  3. Une fois le design validé, on passe à la phase d’intégration paramétrisation, suivi d’une formation pour vous familiariser avec l’outil et voilà ! Vous êtes prêt à envoyer de nombreux emails soignés ! Et si jamais vous avez des questions par la suite, on est plutôt réactif au support et on a aussi créé une faq par ici.

Conclusion

J’espère vous avoir aider à y voir un peu plus clair sur la façon dont on pense l’industrialisation et l’augmentation du volume d’emails produits avec le Patron chez Badsender. Et aussi, vous avoir apporter quelques éclairages sur l’utilité d’industrialiser votre production ou pas ? Bref, vous l’aurez compris, la base reste l’analyse de vos besoins (volume d’emails, stratégie, périodicité) et on peut aussi vous accompagner pour cela.

Et pour ceux qui sont à la limite entres ces 2 approches de production, sachez qu’on se pose beaucoup de questions sur une version standard et neutre d’un template sur le Patron… Vous en pensez quoi vous ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code